Image default
Afrique

Désert de Sahara : plus d’attraits que de sable

En raison de ses caractéristiques particulières, le désert de Sahara offre un terrain favorable au tourisme expérientiel. Plusieurs opérateurs du tourisme exploitent déjà ce capital exceptionnel en construisant une véritable hyperréalité de l’aventure saharienne à travers leurs discours et l’iconographie de leurs argumentaires de vente. Ils démontrent également comment les touristes eux-mêmes adhèrent à ce concept et le consolident par la restitution de leur expérience vécue. Pour faire partie de ceux qui ont quelque chose à dire sur le Sahara, découvrez ces trois lieux immanquables du désert.

Sahara est une destination aux différents atouts

A part ses plages de rêve, la Tunisie est attractive grâce à la portion de désert présente sur son territoire. Le Sahara n’est pas seulement du sable à perte de vue. C’est avant tout une composition de différents paysages aussi fascinants, des oasis, des massifs rocheux, un panorama lunaire et une porte d’entrée vers les montagnes tunisiennes. Avec cet horizon unique, le désert de Tunisie est une visite à la fois spirituelle et physique. Parmi les endroits à découvrir dans cette partie de l’Afrique sub-saharienne, vous pouvez retrouver :

  • Les lacs de Chott el-Jerid

Les lacs salés de Chott el-Jerid font partie des incontournables lors d’une visite du désert saharien. Situés près de l’oasis de Tozeur, ils sont les vestiges d’une ancienne mer intérieure, ce qui explique la présence de sel. Chott el-Jerid s’étend sur environ 5.000 kilomètres carrés, un espace sans végétation et qui se compose seulement de longues lignes blanches se dirigent vers les montagnes à l’horizon. Ce paysage caractéristique du nord du Sahara est par ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. L’analyse écologique de cette région d’Afrique montre une richesse spectaculaire ainsi qu’un développement des processus écologiques et biologiques dans l’évolution de l’écosystème.

  • La vallée des ksours

En faisant un détour aux plateaux désertiques du Sahara, vous aurez l’occasion de rencontrer des Berbères. Les habitations dans cette zone semblent être encastrées dans les flancs de la vallée. Ces espaces de vie assez rudimentaires sont des maisons traditionnelles, mais aussi des chapelles à marabouts. On les appelle “ksours” à cause de leur emplacement au sommet d’une vallée ce qui permet aux différentes tribus de se protéger. De longs corridors, sculptés dans la pierre, reliaient les pièces entres elles. Surplombant la région, ces lieux d’habitation étaient conçus dans des endroits ombragés et permettaient d’accéder à un réseau de chambres et de salles en sous-sol.

  • L’oasis de Ksar Ghilane

La visite du désert tunisien est toujours associée à celle d’une oasis, un havre de paix en plein no man’s land. Celui de Ksar Ghilane est réputé pour être alimentée par une rivière d’eau chaude. Le mot arabe “ksar” signifiant château, cette oasis était auparavant un village fortifié situé au sommet d’une colline donnant sur les dunes. Bon nombre de visiteurs décriraient cette région comme étant un paysage naturel vierge, caractérisé par des dunes et des sables dorés, des oasis et des sources naturelles d’eau chaude. L’oasis de Ksar Ghilane est surtout un endroit qui promet un véritable dépaysement.

Related posts

Les lieux incontournables à visiter aux Seychelles

Tamby

Passer un séjour unique à Madagascar

Odile

Préparer son voyage pour le Kenya : quelles sont les infos pratiques ?

administrateur